“Errare humanum est …”

Publication n° 349 – Contrats de mariage Tabellion de Douai 1650-1659
CM du 26/11/1655 – liasse 389

PREVOST Hubert – BLASSEL Catherine
Catherine BLASSEL veuve de Martin LURHELIN?
Il s’agit en fait de Martin TURBLIN en remplacement du ?
source : Mariage du 06/03/1628 –  ref AM DOUAI GG339 vue 13/70 1625-1642 – Paroisse Saint-Pierre. Mariages
Le beau frère Ambroise PINTE cité dans l’acte est l’époux de sa sœur Charlotte BLASSEL.
(Laurent VISTICOT, C.E.G.D. n° 1218)

– Publication n° 265, Flines lez Raches, tome 1 – D. 1801-1900

page 4 / vue 7 : BADAR Ernestine, …, âgée de 68 ans (N.M.D. 1816-1836, vue 1060/1357).
(Francis COQUEAU, C.E.G.D. n° 1049)

– Publication n° 228 – Flines lez Raches, M. 1801-1900

page 115 / vue 118 – FLAMENT David, marié avec LIÉVIN Éléonore Marie Florentine, le 23/11/1825 (N.M.D. 1816-1836, vue 613/1357).
(Francis COQUEAU, C.E.G.D. n° 1049)

– Publication n° 226 -Flines lez Raches, N. 1801-1850

complément page 37, vue 41 : le 22/9/1808 – BOUFLERS Constantin, de Jean Baptiste, marié avec CAUDRELIER Amélie, en vertu de l’acte de notoriété porté à son mariage le 17/1/1843 à Erre (N.M.D. 1829-1870, vue 299/901).
(Francis COQUEAU, C.E.G.D. n° 1049)

– Publication n° 215 – Landas, M. 1694-1792

page 96 / vue 103 : LOGELIN Pierre Michel, marié avec BLONDEAU Marie Anne Joseph, née à Jallain-lez-Valenciennes (comprendre probablement Jenlain).
(Francis COQUEAU, C.E.G.D. n° 1049)

– Publication n° 170 – Beuvry-la-Forêt, page 42

 Remplacer Alexandrine Joseph DUREZ, baptisée le 13/5/1788,  par Alexandre.
(Francis COQUEAU, C.E.G.D. n° 1049)

– Publication n° 170 -Beuvry la Forêt, B.M.S. N.M.D. 1781-AN IX

page 205/vue 206 – ROBERT Antoine, …, âgé de 80 ans (N.M.D. 1793-1822, vue 316/455) ; note : âge improbable ! Celui indiqué à son mariage le 28.09.1778 à Hornaing St Calixte (46 ans) (B.M.S. 1737-1792, vue 395 et 396/514) est plus cohérent (naissance calculée en 1732, pour un contrat postnuptial de ses parents en 1731.).
(Francis COQUEAU, C.E.G.D. n° 1049)

– Publication n° 154 – Beuvry-la-Forêt, B.M.S. 1758-1780

Page 58, première ligne : Il s’agit de ROMPTEAU Victor Joseph.
(Francis COQUEAU, C.E.G.D. n° 1049)

– Publication n° 154 -Beuvry-la-Forêt, page 82

Dans le mariage de Jean Philippe LENNE et de Marie Joseph ROBERT, en date du 21/6/1770, concernant la précédente épouse du contractant, ce qui a été pris pour un « ch » est en réalité un « M » majuscule. Il s’agit donc de Marie Agnès MADOUX, née à Mouchin le 22/4/1714 et décédée à Hornaing St Calixte le 10/10/1769. Mariée à Mouchin le 7/5/1754 avec Jean Philippe LENNE.
(Francis COQUEAU, C.E.G.D. n° 1049)

– Publication n° 140 – Aniche, mariages 1813-1866

Je voudrais apporter un renseignement et une modification à la publication n° 140 “ANICHE – mariages 1813-1866”. En effet, il est indiqué à la page 258, colonne de gauche dans les lieux en rapport avec les actes 475 et 476 “Spykenis (Belgique)”. Cette info est fausse, j’en suis certaine pour avoir moi même dû écrire aux ambassades, faute de trouver en France, au sujet de GUIDEZ Germain et BOREMANS Jeanne Marie qui sont mes ancêtres. Le berceau natal des GUIDEZ est Iwuy mais le lieutenant des Douanes Germain GUIDEZ est décédé lors d’une campagne napoléonienne en 1812 à Spijkenisse, département des Deux Nètres (devenu à présent “région urbaine de Rotterdam”) aux Pays-Bas et non en Belgique, et l’orthographe n’est pas la même, celle que je vous indique est exacte.
(Monique DEVILLERS, C.E.G.D. n° 730)

– Publication n° 117 – Marchiennes, M. Div. 1783-1817, S.D. 1783-An XIV

page 74/vue 84  : MASSIN Philippe Joseph, marié avec GAMBIER Albertine Joseph : le père de la contractante décédé à Marchiennes-Campagne (Marchiennes, N.M.D. 1795-1817, vue 1231/1395) ; en réalité, décédé le  28/3/1812 Marchiennes-Campagne (N.M.D. 1795-1855, vue 250/762).
(Francis COQUEAU, C.E.G.D. n° 1049)

– Publication n° 102 – Flines-lez-Raches, page 233

Il s’agit du décès de Jean Baptiste MORELLE, en date du 5/10/1794. Il est dit que le bout de chou est fils de feue TREFERT Angélique, ce qui est conforme à l’acte original. Toute prétendue morte qu’elle fut, son époux a trouvé moyen de lui faire un enfant de plus : Jérôme Joseph, né le 15 brumaire An XII (7/11/1803), et elle de défunter le 30/1/1830. A la lumière de ces éléments, un triple avantage : de ne pas chercher a priori la date introuvable du décès de TREFERT ; de la trouver en 1830 ; de ne pas rater Jérôme Joseph, d’autant que sa vie a connu un tracé classique, avec mariage et descendance.
(Francis COQUEAU, C.E.G.D. n° 1049)

– Publication n° 89 – Bouvignies, B.M.S. 1634-1737

page 216 / vue 218 : décès OUDART André ; lire « frère du défunt » et « fils du défunt » (S. 1729-1736, vues 98 et 99/130).
(Francis COQUEAU, C.E.G.D. n° 1049)

– Publication n° 87 – Bouvignies, B.M.S. 1761-1783

page 73 / vue 80 : LAMBERT Pierre Joseph, marié avec BACHY Marie Angélique, fille de feu Jean Jacques et de feue DUVERNE Marie Barbe (Bouvignies, B.M.S. 1738-1783, vue 801/1619) ; VERNAY à la naissance de Marie Angélique (Bouvignies, B. 1659-1736, vue 429/501), DEVRENAY au contrat de ses parents (Tabellion de Douai 1723).
(Francis COQUEAU, C.E.G.D. n° 1049)

– Publication n° 66 B – Flines lez Raches, M 1711-1805

page 65 / vue 69 : DERNOCOURT Pierre Joseph, fils de feu DERNOCOURT Basile (B.M.S. 1711-1750, vue 21/1049).
page 139 / vue 143 : POUTRAIN Ignace, marié avec BADAR Marie Élisabeth ; POUTRAIN Jean Ignace, fils (même registre, vue 680/1049).
(Francis COQUEAU, C.E.G.D. n° 1049)

– Publication n° 54 -VRED, 1727 – An 10

page 115-S / vue 113 : BRUNFAUT Alexandre Joseph (Vred, B.M.S. 1737-1792, vue 63/773).
Il semble manquer le décès de BRUNFAUT Simon Joseph, décédé le 7/3/1739, de Pierre François, marié avec DEBRAY Marie Honorine (B.M.S. 1737-1792, vue 37/773).
(Francis COQUEAU, C.E.G.D. n° 1049)

– Publication n° 51 – Pecquencourt, B.M.S. 1700-1736

page 4 – B / vue 9 : BOURLON Casimir est illégitime (Pecquencourt, B.M.S. 1603-1798, vue 185/1110).
(Francis COQUEAU, C.E.G.D. n° 1049)

– Publication n° 47 -Pecquencourt, B.M.S. 1737-1762

page 123 S. / vue 124 : décès de GILLE Jeanne ; son fils Louis Louison n’est pas nommé DUCRON dans l’acte, ni dans la marque (Pecquencourt, B.M.S. 1732-1753, vue 154/197) ; cf sa naissance (publication n° 51 page 49 – B. / vue 54) et son mariage (publication n° 47, page 80 – M. / vue 82).
(Francis COQUEAU, C.E.G.D. n° 1049)

– Publication n° 35 – Lewarde, B.M.S. 1660-1736

page 51 / vue 54 ; POTENTIER Anne Joseph, née le 17/8/1722.
(Francis COQUEAU, C.E.G.D. n° 1049)

– Publication n° 21 – Coutiches, B.S. 1683-1736

page 26 S / vue 122 : LENOIR Martine, 92 ans, veuve épouse de LELEU Paul ; l’acte (Coutiches, S. 1705-1727, vue 63/123) dit « martine de le noir femme en son vivant à Paul Le Leu » : puisque ledit Paul décèdera en 1715 (même page de la publication), il faut comprendre : de son vivant à elle ! L’acte de naissance de son fils Jean François (né le 1/9/1669 – B. 1614-1691, vue 196) la nomme DELEPLANCQUE (graphie difficile à déchiffrer sur l’acte) selon le relevé 39 (page 56 B. – vue 60/119) , le contrat de mariage dudit Jean François (Tabellion de Douai 1716, page 32) dit DELEMERE et l’acte de décès de LELEU Paul (Coutiches, S. 1705-1727, vue 80/123) dit « allié à martine de lemer en premières noces ».
(Francis COQUEAU, C.E.G.D. n° 1049)